Connect
To Top

229 : Hip-Hop Agony

Depuis Août 1960, le Bénin a connu des hauts et des bas sur le plan culturel notamment musical. Tout comme ses voisins, il a d’abord hérité des musiques et danses occidentales qui jusqu’à présent occupent une place de choix dans les habitudes des personnes du troisième âge, les « ex-jeunes ». Dans les années 90, le Bénin goutte à la culture Hip-Hop. Les artistes commencèrent alors à s’y mettre avec foi et ardeur. Malgré le regard de la société sur eux, ces derniers redoublaient d’efforts pour convaincre les leurs, d’abord et le public en général du fait qu’il ne s’agit pas d’une musique de « voyous ». 2019, où en sommes-nous?

Le Rap étant à la base un mode d’expression, le Bénin vit la naissance des groupes comme « #Ardiess POSSE », « #H2O ASSOUKA », « #SAKPATA BOYS » qui ont naturalisé le rap. Si au sein du premier, il avait un mix entre l’anglais et le français avec une once de fon, les deux derniers ne lésinaient pas sur le fon et même le yoruba. Dans leur musique, il y avait une identité, une âme et le message passait. Ces ténors du rap game béninois ont donné une image « saine » à la chose. Vint l’an 2000 avec #ZEYNAB, une jeune femme qui a fait bouger tout un peuple sur du rnb. Dans la même période, la musique de variétés battait son plein mais le phénomène Hip-Hop gagnait du terrain.

Le Nouvel air du Hip-hop béninois

2004, un duo venu de nulle-part vient relooker le Hip-Hop béninois. L’ouragan Diamant Noir a pris une telle ampleur que les adeptes commençaient à voir le rap sous un autre angle. S’en suivent le #Taka Crew, le Reflex Entendements, SYSTEMATIK , #BLAAZFEM , #SAM SEED, #Blaaz, Cyanogène et bien d’autres avec une prédominance du français. Est-ce à dire que nos langues nationales avaient perdu la face ? #BMG Yari ne lâche pas et se trouve conforter dans sa lutte par #Dibi Dobo, le « hakpo léger », dès 2009.

Les rappeurs se “prostituent”

Le succès fulgurant de #Dibi a motivé plus d’un à se lancer mais qu’est ce qui a bien pu se passer ? Le voisin de l’Est a lancé sa grande invasion. Mis à part le Congo, les pays tombaient un à un face à l’industrie musicale nigériane. C’est ainsi que nous avons assisté impuissants à une reconversion pitoyable de rappeurs très talentueux en chanteurs de seconde zone. Entre temps, il y a eu le phénomène “Coupé Décalé” avec son messie (feu) Douk Saga qui a complètement fragilisé le Hip -Hop en général. Beaucoup ont dès lors mis fin à leur carrière prématurément et seuls les vrais ont continué la lutte jusqu’à ce que le Cameroun emboîte le pas au Nigéria. La question sur les lèvres, c’était « #OVFC » (on va faire comment ?). La plupart des rappeurs n’ayant pas de fidélité artistique se jettent donc à l’eau. Suivez mon regard !

Un flop qui ne dit pas son nom

Même si les producteurs dépensent et que les studios s’attellent à sortir de la qualité, les productions ne connaissent pas de véritables succès. Tout ce qui intéresse les « aspirants artistes » désormais, c’est le nombre de filles qu’ils se taperont ou encore le simple plaisir de se pavaner de club en club en exhibition. A quoi sert le talent s’il n’est pas travaillé ?

Certains ont compris qu’il faille rester proche de leur fan base pendant que d’autres se voient trop hauts pour se mélanger à la populace. Tout ça, c’est bien mais le travail doit être bien fait d’abord. Face au succès, le buzz est éphémère. Militons pour notre indépendance musicale…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d' Koi d'neuf

  • COMMENT MANAGER ???

    L'après-midi du samedi 16 Novembre 2019, Magali Palmira Wora était en communion avec les acteurs du showbiz 229. Les échanges ont...

    Monsieur U20 novembre 2019
  • La Peulh aux yeux d’Or…

    Une histoire qui rappelle une autre… Connaissez vous l'histoire de la Joconde et de Léonard De Vinci ? Si oui, imaginez...

    Monsieur U19 novembre 2019
  • L’histoire de cette fille…

    Un rythme dansant, un mélange d'instruments qui ne laisse aucun mélomane indifférent…C'est tout simplement BISTI. Une vidéo riche en couleurs dans...

    Monsieur U30 octobre 2019
  • Le phénomène KEMTAAN

    KEMTAAN est un rappeur bénino-sénégalais qui évolue en solo depuis près d'une décennie déjà. Ensemble avec son partenaire et meilleur pote...

    Monsieur U23 octobre 2019
  • ART & ENVIRONNEMENT

    Avec la mondialisation, l’environnement se retrouve menacé. Le chaos semble être proche mais dans tout ce tohu-bohu, il y a un...

    Monsieur U21 octobre 2019
  • J.Lo et Shakira en 2020

    L’édition prochaine du « Super Bowl » connaîtra la participation de 2 popstars pour sa demi-finale. Il s’agit de J.Lo et...

    Monsieur U1 octobre 2019
  • Koffi OLOMIDE brutalisé…

    L’interpellation du Grand Mopao a secoué la toile ces derniers jours. Brutalisé par la police nationale congolaise, ce dernier a été...

    Monsieur U27 septembre 2019
  • CHALLENGE CUP

    Un peu partout les challenges se lancent. Si certains utilisent ce canal pour collecter des fonds pour des causes (nobles), d’autres...

    Monsieur U10 septembre 2019
  • 229 : Cash&Arts

    À l'heure actuelle où l'industrie musicale grandit à une vitesse vertigineuse,nous avons à faire à des "aspirants artistes" rêveurs, au Bénin,...

    Monsieur U10 septembre 2019
X