Connect
To Top

INVITÉ SURPRISE DES J-O 2024

Autrefois considérée comme une danse de voyous, la breakdance est en passe de devenir une discipline sportive mondialement reconnue et ce, par le biais des jeux olympiques Paris 2024.

Breakdance

Les organisateurs voulant des «des Jeux révolutionnaires qui font bouger les lignes au niveau du programme», cette décision n’a pas connu un accueil chaleureux de la part des conservateurs. Dans le lot impressionnant de réactions notées sur les réseaux sociaux, nous pouvons lire «Et la course en sac  ?», «la marelle ?», «la trottinette ?». Un internaute a même poussé plus loin le bouchon en écrivant «Et pourquoi pas la valse, le tango, etc… N’importe quoi !». Face à ces attaques acerbes, des internautes favorables à ladite décision ripostent et le commentaire d’un internaute attire notre attention : « Oui, bien plus complet physiquement et bien plus spectaculaire que la plupart des autres sports présentés ».Autrement dit, tout comme la natation, la breakdance mérite sa place aux JO Paris 2024.

Lors de la conférence de presse organisée à Paris Nanterre La Défense (la salle qui accueillera les épreuves de gymnastique lors des Jeux olympiques parisiens), Tony Estanguet, le patron du comité d’organisation (Cojo), a justifié ce choix du surf, de l’escalade, du skateboard et de la breakdance.

«Cela n’a pas été facile, il a fallu faire des choix et les quatre sports répondaient à trois critères : s’inscrire dans le cadre du CIO qui veut des Jeux durables avec un nombre d’athlètes limités et pas de construction de sites supplémentaires pour ces sports, parler aux nouvelles générations et répondre à l’identité de Paris 2024» a-t-il détaillé, affirmant vouloir organiser «des Jeux révolutionnaires ».

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d' Dance